Demandez à Riot - Iles des prisonniers et Mechs vs Minions : League of Legends

Demandez à Riot - Iles des prisonniers et Mechs vs Minions : League of Legends
Aujourd'hui, dans Demandez à Riot, nous allons parler de la file basse priorité, de Lee Sin contre Teemo et de la localisation de Mechs vs. Minions.

Pourquoi Riot ne met pas tous les joueurs négatifs dans la même file ? Quel est le problème avec le concept de l'« île des prisonniers » ?

Commençons par définir le concept de l'« île des prisonniers » pour ceux qui n'en ont jamais entendu parler. D'après ce concept, les joueurs présentant un comportement antisportif devraient être séparés de la base de joueurs générale et être limités à un matchmaking entre eux. Si on l'interprète au premier degré, c'est un correctif émotionnellement satisfaisant qui déporte les imbéciles vers une île et améliore théoriquement les parties de tous les autres joueurs en conséquence – mais il va à l'encontre de nos valeurs sur la réforme des joueurs toxiques.

L'île des prisonniers ne fonctionnerait pas dans League of Legends pour deux raisons principales :
Première raison : Nous pensons que les joueurs qui n'ont pas l'esprit sportif devraient avoir une chance de se réhabiliter.

Nous savons que la plupart des comportements toxiques dans le jeu sont dus à un faux pas et pas à une intention de gâcher le plaisir des autres. C'est pourquoi une chance de se réformer est centrale à beaucoup de nos designs. Donc, tant que la réforme représente une valeur fondamentale pour nous (spoiler : ça ne risque pas de changer), nous ne pouvons pas balancer 10 joueurs toxiques (même occasionnellement) dans des parties qui seraient encore plus toxiques et nous attendre à ce qu'ils tirent une bonne leçon de l'expérience.

À la place, nous devons à ces joueurs un retour sincère sur le comportement antisportif, ainsi qu'une chance de prendre conscience de leurs erreurs et de grandir, en tant que joueurs et au sein de la communauté. Malheureusement, le système de retours instantanés actuel n'est pas très efficace à niveau-là. En suivant vos rapports, nous envoyons une carte de réhabilitation aux joueurs pénalisés leur expliquant pourquoi les autres joueurs estiment qu'ils devraient être pénalisés, mais sans leur donner de conseils pour les aider à changer et grandir. Et c'est une lacune que nous tenons à combler.

Nous sommes conscients que cette philosophie peut sembler un peu naïve. C'est pourquoi le marteau du bannissement reste à portée de main pour punir les joueurs qui refusent de se comporter correctement et de simplement jouer au jeu. Le système de l'île des prisonniers renoncerait à ces joueurs par défaut, et nous ne pouvons donc pas y voir une solution pour mettre fin au comportement antisport.

Deuxième raison : L'île aux prisonniers est une expérience vraiment horrible pour les « prisonniers » à plus d'un titre.

Si nous reléguions les joueurs toxiques dans leur propre file, ils seraient confrontés à des tonnes de problèmes qui leur gâcheraient totalement l'expérience de League of Legends. Cette file enregistrerait des taux de négativité supérieurs dans le jeu, bien sûr – mais le pool de joueurs diminué entraînerait également des temps de file interminables et un matchmaking bancal. Il serait satisfaisant de dire qu'ils l'ont bien mérité, mais cela s'opposerait à notre objectif de faire passer l'expérience des joueurs avant tout le reste.

De plus, créer et gérer un service pour l'île des prisonniers siphonnerait les efforts des Rioters et les ressources dédiées à ce en quoi nous croyons vraiment – comme l'amélioration des retours instantanés, la détection du feeding intentionnel et la refonte des anciens systèmes tels que le système d'Honneur.

Riot Gromp, Crapaud des communications, Comportement des joueurs et Simurgh, Game Designer, Comportement des joueurs
 

Pourquoi la Fléchette aveuglante de Teemo fonctionne-t-elle sur Lee Sin ?

Pour ceux qui peuvent voir, les fléchettes de Teemo sont aveuglantes, plongeant leurs victimes dans un abîme nocturne instantané. Mais beaucoup de gens ignorent que, pour ceux qui ne voient pas, ses fléchettes ont en fait l'effet opposé ! Alors que la fléchette transperce sa peau, un monde de couleurs, formes et distances tourbillonne sous les yeux de Lee Sin. Tout ce que Lee Sin n'avait pu que s'imaginer jusque là – les innombrables couleurs des feuilles d'automne, la nuance d'un sourire se voulant secret, les étoiles scintillant dans le ciel – danse à présent en parfaite harmonie. Et puis... la magie prend fin. Le néant des ténèbres enveloppe ses iris et, une fois de plus, le bonheur de la vue lui est arraché.

Car, comme nous le savons tous, Teemo est le diable incarné. Et seul un démon rendrait sa vue aussi brièvement à un aveugle avant de la lui reprendre.

Riot Tiger Lily, Éditeur, Construction de monde
 

Allez-vous sortir Mechs vs. Minions dans d'autres langues que l'anglais ?

Nous adorerions sortir MvM dans d'autres langues. Notre objectif initial était de rendre l'expérience de notre jeu disponible à un maximum de personnes, et il n'a pas changé.

Voici une petite mise au point sur la situation actuelle et un peu de contexte quant aux défis auxquels nous faisons face :

À sa sortie, nous avons publié MvM en deux langues : chinois simplifié et anglais. Mais, en plus de ça, pendant le développement du jeu, nous nous sommes affairés à traduire MvM dans toutes les langues supportées par Riot – soit 19 au total, il me semble. Et le volume de texte que présente ce jeu de société est énorme comparé à celui que nous devons traduire pour un patch League of Legends ou un dev blog. Tandis que nous continuons à réviser les instructions en anglais basées sur les retours des joueurs, l'équipe continue à ajouter les langues additionnelles pour nous permettre de sortir de nouvelles versions dans des délais relativement brefs.

Ce qui me mène à notre difficulté principale : Créer un produit physique prend beaucoup de temps (un produit de la taille et de l'étendue de MvM prend environ six mois). Et, évidemment, lorsqu'on crée un produit physique, il faut se préoccuper de choses telles que le stock et la demande – ce qui est inutile avec des skins ou des icones. Nous devons donc déterminer le nombre d'unités à produire pour une région donnée pour éviter d'avoir un stock énorme que nous ne pourrions pas vendre ailleurs ; les joueurs italiens se moquent complètement de la version coréenne, celle-ci ne peut être vendue qu'en Corée.

Ceci étant dit, nous avons l'intention de lancer MvM en Allemagne cet été et, cette semaine, je travaille également avec l'équipe Merch pour traduire le jeu dans les langues suivantes pour l'automne (avec un peu de chance) : français, italien, coréen, tchèque et espagnol (espagnol d'Espagne et non pas d'Amérique Latine, ce qui est différent). Ces régions ont été choisies en se basant sur de nombreux facteurs, tels que les communautés de jeux de société actives et la force locale de notre marque. Mais, à terme, j'espère sincèrement que nous pourrons sortir MvM dans toutes les régions intéressées. N'hésitez pas à nous contacter pour toute remarque ou inquiétude quant à cette approche, ou si vous aimeriez plus d'informations.

Kades, Responsable de production, Mechs vs. Minions


Amendair - 2017-01-20 14:16:27

A propos de l'auteur

Soutenez Arcana Gaming grâce aux abonnements

Chaque abonné soutient le travail et l'indépendance de notre rédaction en plus de bénéficier d'avantages exclusifs.
Soutenez Arcana Gaming, devenez membre premium dès aujourd'hui ! JE M'ABONNE !

Commentaires

commentaires propulsés par Disqus