Aperçu d'un champion, Ivern : League of Legends

Aperçu d'un champion, Ivern : League of Legends
Dans League of Legends, tout le monde essaie de s'entretuer. Quelle que soit leur personnalité ou leur histoire, les champions n'ont qu'un seul et même objectif sur la Faille : vider les jauges de PV de leurs adversaires. Mais s'il y avait un mec vraiment gentil ? Un personnage qui, où qu'il se trouve, voudrait simplement faire de bonnes actions comme sauver tous les animaux ? Découvrez Ivern, le druide au cœur d'or.

Dans League of Legends, tout le monde essaie de s'entretuer. Quelle que soit leur personnalité ou leur histoire, les champions n'ont qu'un seul et même objectif sur la Faille : vider les jauges de PV de leurs adversaires.

Mais s'il y avait un mec vraiment gentil ? Un personnage qui, où qu'il se trouve, voudrait simplement faire de bonnes actions comme sauver tous les animaux ? Découvrez Ivern, le druide au cœur d'or.
 

FORCÉ PAR LA MAGIE DES ARBRES À ÊTRE UN CHIC TYPE

La plupart des champions ont un objectif – un ennemi à vaincre, un désir ardent à assouvir ou une tâche énorme et exténuante à accomplir. Le scénariste Matt « FauxSchizzle » Dunn s'est rendu compte que, pour qu'Ivern fonctionne en tant que personnage, il devrait être un peu plus insouciant. Il devrait être un personnage qui a déjà mené ses batailles et vaincu ses démons : en d'autres mots, un personnage qui est à la fin de son arc narratif. FauxSchizzle a donc commencé à imaginer l'histoire de l'Aîné de la forêt.
Il n'a pas été facile de transmettre l'idée qu'Ivern préférait « libérer » les monstres de la jungle plutôt que de les chasser ou de les massacrer. Au début, ses bosquets ressemblaient à des machines de mort fleuries qui sapaient la force vitale des camps. Il arrivait en sautillant, cliquait sur le bosquet et toutes les bestioles disparaissaient comme de petits fantômes Jedi.
« Il y a bien longtemps, Ivern était un homme », explique FauxSchizzle. « C'était une sorte de conquistador freljordien, le premier à découvrir Ionia. » Alors qu'il explorait la forêt ionienne, il tomba sur un arbre sacré appelé Dieu-Saule. Ivern n'était alors qu'un individu mauvais et cupide. Souhaitant s'accaparer la puissance de l'arbre, il abattit le Dieu-Saule. Mais alors que l'arbre s'effondrait au sol, son essence magique fut libérée et projetée sur le Freljordien, l'imprégnant jusqu'à ne faire qu'un avec son âme chaotique. L'arbre et l'homme fusionnèrent et, à ce moment-là, la violence, l'égoïsme et la cruauté d'Ivern quittèrent son corps. Le vide dans son cœur fut remplacé par un émerveillement enfantin et une tendre curiosité. Une véritable joie de vivre avait pris possession de lui.
 
« Pendant les siècles qui ont suivi, il s'est contenté de se promener dans la forêt et de prendre soin d'elle », raconte FauxSchizzle. « Il s'occupe de toutes les créatures sylvestres et il est persuadé que s'il remplit sa mission correctement, il obtiendra un jour le droit de devenir l'arbre qu'il a coupé. »

Nous avons compris qu'après avoir passé un si long moment dans la forêt, il serait logique qu'Ivern ait commencé à développer des connaissances étranges sur son habitat naturel. Qu'il ait noué des liens avec les créatures qui vivent dans la forêt (depuis des lustres, pour certaines !). Ivern a vécu une aventure complètement dingue avec le Roncier (buff rouge) et il y fait parfois référence lorsqu'il rencontre son ami dans le jeu : « C'est l'affaire Kumungu qui recommence ! », hurle-t-il. « Fuis ! »
 
Ivern est un pacifiste et il adore les animaux de la forêt. Nous avons donc été frappés par l'évidence : et si c'était un jungler qui libérait les monstres plutôt que de leur faire du mal ? Ça fonctionnerait parfaitement au niveau du thème, et ça offrirait également des possibilités de design vraiment inhabituelles – en d'autres termes, nous pourrions en faire un jungler-support.



 

UN BON POTE OÙ QU'IL AILLE

 
Un bon jungler a besoin de trois choses : de la mobilité, des effets utilitaires pour les ganks et une capacité à vider les camps de jungle. C'est le troisième point qui fait qu'il est presque impossible pour des champions comme Thresh, Nami ou Bard de fonctionner dans la jungle. Leurs kits sont plein de compétences axées sur le travail en équipe, mais ils sont beaucoup moins forts quand ils se retrouvent face à une meute de loups. Même s'ils arrivent à abattre quelques camps, ils ont alors peu de chances d'être en assez bonne forme pour repousser l'invade d'un Yi ou d'un Udyr.

Notre concept de « libération des animaux » pour Ivern était une espèce de faille que nous pouvions utiliser pour contourner les limites de dégâts sur les supports. Sa compétence passive (Ami de la forêt) lui confère toute la puissance nécessaire pour vider des camps et monter en niveau, sans le rendre exagérément fort dans les duels. Cette compétence nous a laissé le champ libre pour le design du reste de son kit, nous permettant de nous concentrer sur des compétences capables de renforcer son équipe.
 
Au début de sa conception, Ivern ne pouvait pas donner de buff à ses alliés – il n'allait pas non plus faire tout le travail pour eux. Mais l'Aîné de la forêt a pour philosophie de partager les dons de la nature avec les autres. « Quels sont les dons de la jungle ? », demande le designer de champions Blake « Squad5 » Smith. « Les buffs, bien sûr ! » La solution naturelle était donc de permettre à Ivern de créer des copies des buffs sans faire de mal aux créatures des camps.
 
La seule grosse exception à la règle est Marguerite, la complice turbulente d'Ivern qui accourt dès qu'il a besoin d'elle (quand le compteur de son ultime n'est pas en cours de récupération, évidemment). Avant la création de Marguerite, Ivern avait besoin d'un allié ; il semblait presque inutile tout seul. Pour y remédier, nous avons eu l'idée d'un « Tibbers défensif » – une amie énorme et adorable dotée de sa propre IA qui pourrait prêter main-forte à Ivern s'il devait se sortir d'un mauvais pas.

Contrairement aux autres compétences du kit d'Ivern, Marguerite blesse ses ennemis ouvertement au lieu de renforcer les alliés d'Ivern. Ceci permet à Ivern de préserver sa réputation de chic type : même quand il utilise son ultime pour écraser votre seconde ligne, ce n'est pas vraiment lui le responsable. C'est son énorme copine survoltée !


 

CONSEILS POUR LES HOMMES FEUILLUS CETTE SAISON

Nous étions bien conscients qu'Ivern n'était pas le premier « homme-arbre » de League of Legends. Sur la Faille, Maokai et Zyra utilisent aussi la magie de la nature, mais ils présentent quand même une ou deux différences par rapport à Ivern. Contrairement à l'Aîné de la forêt, Maokai n'a jamais été un homme. Pour faire simple, c'est un morceau de forêt qui a pris vie. Zyra est aussi une espèce de monstre épineux prenant une forme humaine. C'est l'origine humaine d'Ivern qui le rend si spécial.
 

 
Si vous appuyez sur la touche de provocation quand vous jouez Ivern, vous verrez qu'il n'a pas beaucoup de piques ou d'insultes à lancer aux autres champions de League of Legends. À la place, il dit des trucs sympa à tout le monde ! Lorsqu'il provoque un Maokai ennemi dans le jeu, il se contente de plaisanter en disant qu'il se déguisera en palétuvier à la prochain convention forestière.
Nous avons beaucoup compté sur nos designers visuels pour capturer et communiquer de petits détails historiques rappelant l'ancienne humanité d'Ivern. Ils lui ont accroché un anneau sur la ramure qui faisait sûrement jadis partie de son oreille – l'anneau est peut-être resté accroché à sa chair alors qu'elle se transformait en bois. Il a également conservé le petit gantelet qu'il portait quand il était un aventurier freljordien, mais des champignons ont proliféré dessus.

L'une des préoccupations principales de nos illustrateurs était le visage d'Ivern. Il devait être humain, plein d'émotions et de personnalité. Nous avons compris qu'il devrait ressembler à un très vieil homme ayant eu une vie pleine de malice et de joie. Nous lui avons donc donné un bon gros pif tordu et des yeux pétillants. « Comment vous sentiriez-vous si vous tombiez nez à nez avec Ivern dans les bois », s'enquiert l'artiste conceptuel Chris « Skeeziks » Campbell. Voudriez-vous A) lui faire un câlin, B) le prendre en photo ou C) vous enfuir en courant ?
 

 
En définitive, nous avons décidé que le meilleur design devrait un mélange des trois. Ivern est un ami de la forêt donc, si quelqu'un en a après la richesse de la nature, il n'a pas d'autre choix que de la protéger. Même les gentils doivent parfois se battre.
 


 
Ivern a émergé des jungles de Kumungu et il libère à présent des monstres sur le PBE. Il ne tardera pas à prendre racine sur les serveurs live.


Amendair - 2016-09-28 15:31:31

A propos de l'auteur

Soutenez Arcana Gaming grâce aux abonnements

Chaque abonné soutient le travail et l'indépendance de notre rédaction en plus de bénéficier d'avantages exclusifs.
Soutenez Arcana Gaming, devenez membre premium dès aujourd'hui ! JE M'ABONNE !

Commentaires

commentaires propulsés par Disqus