[MàJ] Nouvelles histoires pour les champions de Shurima

[MàJ] Nouvelles histoires pour les champions de Shurima
MàJ 18/05 : Ajout des histoires de Rammus et Taliyah
Avec la sortie prochaine de Taliyah, mage de la Terre venant de Shurima, riot a décidé de regrouper et modifier certaines des histoires des champions provenant de ce majestueuse région dans un mini site officiel. retrouvez les dans cet article !

SOMMAIRE

8. [MÀJ] HISTOIRE DE SHURIMA, ENTRE ORGUEIL ET TRAHISON9. NOUVELLE HISTOIRE DE AZIR, EMPEREUR DES SABLES : LEAGUE OF LEGENDS10. NOUVELLE HISTOIRE DE XERATH, MAGE SUPRÊME : LEAGUE OF LEGENDS11. NOUVELLE HISTOIRE DE RENEKTON, DÉVOREUR DES SABLES : LEAGUE OF LEGENDS12. NOUVELLE HISTOIRE DE NASUS, GARDIEN DES SABLES : LEAGUE OF LEGENDS13. NOUVELLE HISTOIRE DE SKARNER, GARDIEN DE CRISTAL : LEAGUE OF LEGENDS14. NOUVELLE HISTOIRE DE SIVIR, VIERGE MARTIALE : LEAGUE OF LEGENDS15. NOUVELLE HISTOIRE DE AMUMU, MOMIE MÉLANCOLIQUE : LEAGUE OF LEGENDS16. NOUVELLE HISTOIRE DE RAMMUS, TATOU BLINDÉ : LEAGUE OF LEGENDS17. NOUVELLE HISTOIRE DE TALIYAH, TISSEUSE DE PIERRES : LEAGUE OF LEGENDS


« Ton pouvoir est voué à détruire. Tu ne veux pas l'utiliser ? Très bien. Qu'il t'engloutisse comme une pierre. »

C'étaient les derniers mots qu'avait entendu Taliyah dans la bouche du capitaine noxien avant de disparaître dans l'eau salée, et ces mots la hantaient toujours. Quatre jours s'étaient écoulés depuis qu'elle avait plongé pour s'évader. En reprenant pied sur la plage, elle avait couru ; quand enfin elle n'avait plus été à portée pour entendre les soldats noxiens briser les os des fermiers d'Ionia, elle avait marché. Elle suivait depuis les chemins escarpés des montagnes, sans oser se retourner vers les carnages qu'elle abandonnait derrière elle. La neige avait commencé à tomber deux jours plus tôt. Ou trois peut-être, elle en avait perdu le compte. Ce matin, alors qu'elle passait devant un sanctuaire vide, un froid lugubre commença à envahir la vallée. Le vent gagna en force et balaya les nuages, révélant un ciel limpide et bleu, d'une couleur si pure que la jeune fille eut de nouveau l'impression de se noyer. Ce ciel ne lui était pas inconnu. Enfant, elle l'avait vu envelopper les sables. Mais elle ne se trouvait pas à Shurima. Le vent, ici, n'avait rien d'accueillant.

Taliyah serra les bras contre sa poitrine, cherchant à se souvenir de la chaleur dont la comblait sa terre natale. Son manteau la protégeait de la neige, mais l'air froid se faufilait par chaque ouverture. L'invisible solitude rampait autour d'elle, s'infiltrant jusqu'à la moelle de ses os. Se rappeler qu'elle était infiniment loin de ceux qu'elle aimait la fit chuter à genoux.

Elle enfonça profondément ses mains dans ses poches, polissant du bout des doigts de vieux cailloux pour leur arracher de la chaleur.

« J'ai faim. Voilà tout », fit Taliyah à voix haute, sans s'adresser à personne. « Un lièvre. Un moineau. Même une souris me conviendrait, Grande Tisseuse, si c'est tout ce qu'il y a dans les parages. »
À cet instant précis, un bruissement de poudreuse se fit entendre à quelques pas d'elle. Le coupable était une petite boule de poils, pas plus grande que ses deux poings, dont la tête émergeait d'un terrier.

« Merci ! » murmura la jeune fille, dents serrées. « Merci ! Merci ! »

L'animal regarda Taliyah d'un œil inquisiteur tandis qu'elle prenait une des pierres lisses dans sa poche et la plaçait dans sa fronde. Elle n'avait pas l'habitude de tirer à genoux, mais si la Grande Tisseuse lui avait envoyé cette offrande, elle n'avait pas l'intention de la gâcher.

Le petit animal continuait à regarder tandis qu'elle relevait sa fronde. Le corps de Taliyah était comme enserré dans une gangue de froid et son bras tremblait. Quand elle se sentit prête, elle lâcha la pierre... mais éternua bruyamment au même moment.

La pierre s'enfonça dans la neige, manquant de peu sa cible. Taliyah, dans sa frustration, laissa échapper un grognement guttural qui enfla d'écho en écho dans le silence environnant. Elle respira amplement, sentant le froid lui incendier la gorge.

« Si tu ressembles aux lapins des sables, tu n'es sûrement pas seul dans le secteur... » dit-elle calmement, car il lui en fallait plus pour se vider de son optimisme.

Depuis le monticule d'où l'animal était sorti, elle suivit du regard les traces de sa fuite sur la neige. Soudain, tétanisée, elle aperçut au-delà des pins épars un homme, assis dans le sanctuaire, le menton contre la poitrine. Ses longs cheveux noirs étaient soulevés par le vent. Il dormait ou il méditait. Elle eut un soupir de soulagement. Aucun Noxien de sa connaissance n'aurait jamais été surpris à faire l'un ou l'autre. Rêveusement, elle repensa à la surface irrégulière et aux rebords sculptés du lieu saint qu'elle avait caressés sur le chemin.

Taliyah fut arrachée à son songe par un bruit sec. Un grondement suivit et prit de l'ampleur. Elle se tassa sur elle-même, comme pour affronter un séisme en approche. Le grondement devint un son terrible de neige compacte dévalant sur la roche. Taliyah se retourna, face à la montagne, et vit un mur blanc foncer vers elle.

Elle sauta sur ses pieds, mais elle n'avait nulle part où aller. Elle jeta un coup d'œil à la pierre qui émergeait de la glace comme un récif et elle pensa au petit animal, blotti à l'abri dans son terrier. Elle se concentra désespérément sur les morceaux de roche visibles. Une rangée de colonnes épaisses jaillit du sol. Le barrage de pierre s'éleva à l'ultime moment bien au-dessus de sa tête et l'avalanche se fracassa sur l'obstacle dans un bruit sourd.

Éventrée par ce mur, la neige se fendit pour retomber en vagues sur les côtés et poursuivre sa dégringolade vers la vallée. Taliyah regarda le fleuve blanc remplir le vallon et recouvrir le temple.
L'avalanche cessa aussi vite qu'elle avait commencé. Même le vent se tut. Le soudain silence pesa sur la jeune fille. L'homme aux cheveux fous était mort, enseveli dans le roc et la glace. Elle avait échappé à l'avalanche, mais elle se rendit soudain compte du crime qu'elle venait de commettre : elle avait enterré vif un innocent.

« Grande Tisseuse, qu'ai-je fait ? » s'exclama-t-elle.
 
 


Amendair - 2016-05-18 12:26:40

A propos de l'auteur

Soutenez Arcana Gaming grâce aux abonnements

Chaque abonné soutient le travail et l'indépendance de notre rédaction en plus de bénéficier d'avantages exclusifs.
Soutenez Arcana Gaming, devenez membre premium dès aujourd'hui ! JE M'ABONNE !

Commentaires

commentaires propulsés par Disqus