Performances de Teemo sur la scène compétitive : League of Legends

Performances de Teemo sur la scène compétitive : League of Legends
Les performances de Teemo sur la scène compétitive !

Très vite repéré par ses instructeurs, Teemo a été le premier champion de Bandle - sa faction - à avoir été envoyé à la League of Legends. Doté d’un véritable don pour rester furtif, il est un éclaireur hors pair. Là où d’autres champions foncent la tête la première vers le combat, le Scout de Bantam préfère rester à distance et harceler ses adversaires à l’aide de sa sarbacane, ce qui lui vaut une place de choix dans l’univers compétitif !
 
Avec l’arrivée d’Aurelion Sol, 130 champions composent désormais la League of Legends et les nouveaux arrivants ne lésinent pas sur les moyens quand il s’agit de se faire remarquer. Entre le dragon « Forgeur d’étoiles », Illaoi qui se prend pour Zeus dans Le Choc des Titans à crier « RELEASE THE KRAKEN » et Bard qui propose des voyages à travers des « royaumes inimaginables » (rien que ça !), tous rivalisent d’originalité et de moyens pour attirer l’attention des invocateurs et devenir LE pick contesté sous le feux des projecteurs des plus grandes scène d’e-sport… 
 

Il en est un parmi ces 130 champions qui compose la League qui – sans pour autant se faire oublier - est trop souvent laissé de coté au niveau compétitif : Teemo. Bien qu’il ne semble pas très robuste il n’en est pas moins un champion exceptionnel. Le premier à l’avoir compris est l’Américain Christian « The Rain Man » Kahmann. En 2011, lors du premier championnat du monde, il aperçoit un Singed en face de lui, joué par Marcus « Dyrus » Hill et décide de répondre au poison… par le poison ! Résultat des courses : 14/2/9 pour Teemo. Bim.  

Après cette entrée fracassante, Teemo n’a pas su transformer l’essai. Toujours dans les mains de TheRainMan, mais cette fois au poste de carry AD, il a joué la carte de la neutralité et a terminé sur le score de 4/4/4 et une défaite. Depuis, cet accident de parcours, Teemo s’est malgré tout vu accorder quelques autres opportunités sur la scène e-sport : Alors midlaner de Cloud9, Hai « Hai » Du Lam n’a eu aucun scrupule à se servir du Teemo AP contre Team SoloMid lors des LCS en 2014 et à mener son équipe à la victoire sans aucun problème. Le Yordle est également responsable de la seule défaite d’Origen lors de la saison régulière des Challengers Series la saison passée.
« FORCE DE LA TRINITÉ + TEEMO = TONS OF DAMAGES »
DAVID « PHREAK » TURLEY
 
Champion versatile, on peut relever qu’un des atouts de Teemo est son adaptabilité. En effet, le Yordle a été joué par des professionnels à tous les rôles sauf dans la jungle. Dans une méta où brouiller les pistes lors de la sélection des champions est une stratégie courante, il est surprenant que le Scout de Bantam ne soit pas invoqué davantage ! 

Mais revenons au champ de bataille. Dans un premier temps, Teemo s’équipait de vitesse d’attaque et basait son style de jeu sur les dégâts physiques, en tenant son adversaire à distance avec un Maillet Gelé. Mais avec l’apparition du Tourment de Liandry, les invocateurs ont compris que Teemo possédait désormais une arme redoutable pour décimer ses adversaires à l’aide des champignons qu’il dissimule. Avec ce seul objet, les dégâts d’un champignon étaient devenus incommensurables. À moins d’être équipé d’un Élixir de l’Oracle ou d’un guide pour différencier les champignons comestibles des toxiques, les adversaires étaient terrorisés, affreusement ralentis, et n’osaient plus mettre les pieds dans la jungle. 
 

Même si Teemo n’a pas vraiment des allures de guerrier, sa sarbacane est une arme ultime dont peu se méfient alors qu’elle permet de tirer des fléchettes aveuglantes et - comme en boxe - courir et se déplacer permet de fatiguer son adversaire et c’est exactement ce que propose la deuxième compétence de Teemo, qui lui permet de se déplacer très vite malgré ses petites pattes. De plus, Teemo peut piéger le sol de champignons explosifs qui ralentiront les champions adverses. Vous pourriez alors déduire que l’adversaire de Teemo n’a qu’à ne pas le pourchasser et attendre sagement que ses alliés lui viennent en aide. Mais c’est là que la force cachée de Teemo se révèle au grand jour ! Tel un second passif, Teemo énerve ses adversaires, poussant ces-derniers à prendre mauvaises décisions sur mauvaises décisions, s’engageant dans une course poursuite qui leur sera le plus souvent fatale ! Mais que faire ? Il est si énervant qu’il agit tel un charme d’Ahri ou une provocation de Rammus, mais directement sur l’invocateur adverse.
« CONNAIS TON ENNEMI ET CONNAIS-TOI TOI-MÊME ; EUSSIEZ-VOUS CENT GUERRES À SOUTENIR, CENT FOIS VOUS SEREZ VICTORIEUX »
SUN TZU, L’ART DE LA GUERRE
Alors, pourquoi Teemo n’est pas sélectionné à chacune des parties ? Pourquoi est-il si peu représenté alors qu’il traverse les âges et les métas ? Le mystère reste entier, mais les rumeurs courent que les équipes attendent le bon moment pour l’utiliser. Peut-être pour détrôner les équipes coréennes lors d’une finale de Mondial ? Nous vous laissons vous faire votre propre avis ! Et vous aussi, dites-nous comment vous jouez Teemo, ce champion qui occupe une place si spéciale dans le cœur de chacun !

Source : APRÈS 6 SAISONS, LE CAPITAINE TEEMO REND SON RAPPORT
Par : Quentin "Balteur" Mitard


Amendair - 2016-04-01 15:56:24

A propos de l'auteur

Soutenez Arcana Gaming grâce aux abonnements

Chaque abonné soutient le travail et l'indépendance de notre rédaction en plus de bénéficier d'avantages exclusifs.
Soutenez Arcana Gaming, devenez membre premium dès aujourd'hui ! JE M'ABONNE !

Commentaires

commentaires propulsés par Disqus