Immortals, super leader des LCS NA : League of Legends

Immortals, super leader des LCS NA : League of Legends
Zéro. C'est le nombre de défaites subies par Immortals en cinq semaines et dix matchs du segment de printemps des League Championship Series d'Amérique du Nord.

Zéro. C'est le nombre de défaites subies par Immortals en cinq semaines et dix matchs du segment de printemps des League Championship Series d'Amérique du Nord. Une statistique déjà impressionnante en soi, mais qui plus est la structure gagne à chaque fois avec la manière. Non contente d'être intouchable en haut du classement des LCS, la structure écrase aussi la concurrence sur le terrain. Alors, une équipe courageuse peut-elle se dresser sur la route des favoris au titre et si oui laquelle ?
 
Dès leur tout premier match de la saison, les Immortals ont montré que leur statut de toute nouvelle équipe ne les empêche en rien de se montrer décisifs et dominateurs. Après cette victoire inaugurale convaincante contre Cloud 9, l'équipe des transfuges de chez FnaticSeung-hoon « Huni » Heo et Yeu-jin « Reignover » Kim s'est constamment montrée individuellement et collectivement très haut dessus du reste des LCS NA. Ils se sont même payés le luxe d'établir, dès leur deuxième match, le record de la partie la plus rapide de l'histoire du championnat. Il ne leur a ainsi pas fallu plus de 18 minutes et 16 secondes pour démanteler Team Impulse. Un massacre lors duquel les nouveaux rois de l'Amérique du Nord n'ont concédé ni tué, ni tour, ni dragon à leurs victimes. Depuis, le ton est donné : Immortals portent incroyablement bien leur nom.
 
Huni - Reignover - Immortals - LCS NA

 

HUNI ET REIGNOVER EN SYMBIOSE PARFAITE

Et c'est en partie grâce à l'incroyable synergie qu'Huni et Reignover possèdent. A chaque fois que Reignover joue autour de la toplane, les spectateurs sont assurés d'assister à des modèles de coordination sans faille. Nous avons encore pu le voir lors de leur premier match de la semaine dernière contre Dignitas. A la quatrième minute de jeu, alors que Huni est en difficulté avec son Gangplank face à la Quinn de Billy « Billyboss » Yu, Reignover, qui joue Rek'Sai, enclenche un gank au top. S'ensuit un rapide jeu du chat et de la souris lors duquel le toplaner de Dignitas atteint le buisson sous sa tour et croit donc pouvoir s'échapper. Sauf que les anciens de chez Fnatic nous offrent alors un très bel enchainement : Huni pose un de ses tonneaux dans le buisson pour offrir la vision, ce qui permet à Reignover d'utiliser son flash agressivement et de projeter son ennemi dans les airs. Malgré le saut en arrière de Quinn, l'action a suffi pour que Gangplank puisse à son tour flash et prenne le premier sang sur son adversaire. Reignover est alors libre d'aller contrôler le jeu sur le reste de la carte tandis que son toplaner a l'assurance de pouvoir tenir le coup sur sa voie le temps d'acquérir les niveaux et les objets qui font du Fléau des mers un monstre en fin de partie. Ce qui a permis aux Immortals, dans un match pourtant pas leur plus brillant, de gérer le tempo de la partie et d’enchaîner objectifs sur objectifs jusqu'à la victoire.
 

 

WILDTURTLE DE RETOUR AU SOMMET

Les compères coréens ne sont néanmoins pas seuls à assurer la domination de leur équipe, bien au contraire. Tous les joueurs sont à leur meilleur niveau, notamment Jason « WildTurtle » Tran, le carry AD de l'équipe. Critiqué en saison 5 chez TSM, le joueur a retrouvé le sourire et les statistiques flatteuses. Son équipe lui fait confiance et ça se voit. Joueur naturellement agressif, l'américain a facilement trouvé sa place dans une structure qui partage visiblement sa philosophie du jeu. WildTurtle sait que Adrian « Adrian » Ma fait à chaque fois ce qu'il faut pour le maintenir en vie et en profite pour tenter des actions audacieuses avec un grand succès. Face à Cloud 9 la semaine dernière il a fini à 13/1/8 sur Kalista, le tout en se payant le luxe d'un début de combat en équipe – sans mourir – en un contre quatre !
 

 

QUELS CHALLENGERS ?

Nombreuses sont les équipes à espérer un faux pas d'Immortals, mais seules quelques unes ont vraiment les armes pour leur tenir tête. Cloud 9 a certes perdu ses deux matchs contre Huni et les siens, mais l'équipe a montré quelques belles choses en cinquième semaine. Maintenant qu'ils connaissent mieux leur adversaire, peut-être que la structure peut créer la surprise s'ils affrontent les favoris en play-off. Il va tout même falloir corriger un certain nombre de défauts d'ici là. Autrement le résultat sera à nouveau favorable à la meilleure équipe d'Amérique du Nord.
 
Le prochain gros adversaire d'Immortals arrive dès cette semaine, sous la forme de Team Liquid. Ces derniers ont donné du fil à retordre dans la défaite à Reignover et ses coéquipiers lors de la quatrième semaine des LCS NA. Depuis Joshua « Dardoch » Hartnettdans la jungle et Sam « Lourlo » Jackson au top ont continué d'acquérir de l'expérience et de développer leur synergie. Suffisant pour tenir tête aux anciens de chez Fnatic ? Il va leur falloir hausser encore leur niveau de jeu pour cela, mais Team Liquid a en tout cas le potentiel de perturber la machine à gagner Immortals.
 
Potentiel, un mot qui s'applique une fois encore à Counter Logic Gaming, l'ancienne structure d'Eugene « Pobelter » Park qui tient aujourd'hui la voie du milieu pour Immortals. Les deux opposants vont s'affronter en septième semaine et le match peut être un nouveau test d'envergure pour la dernière équipe invaincue de l'occident. Le toplaner Darshan « Darshan » Upadhyaya est sans doute l'un des seuls en Amérique du Nord à pouvoir tenir tête à Huni sur la voie du haut. Sur la voie du bas le jeune Trevor « Stixxay » Hayes a du talent à revendre et entend bien le prouver. S'il parvient à éviter de trop s'avancer comme il le fait parfois et si CLG parvient à maintenir une bonne vision sur la carte, ils ont un vrai coup à jouer.
 
TSM - LCS NA - Week 5
Mais l'équipe qui a le plus de chances de mettre fin à l'invincibilité d'Immortals reste Team Solo Mid. La nouvelle équipe du français Bora « YellowStar » Kim est celle qui est passée le plus près de faire mordre la poussière à Huni et Reignover cette saison. Équipe encore en construction, ils n'ont – contrairement à Immortals – pas réussi à trouver un jeu collectif efficace dès le début du segment de printemps. Ils ont néanmoins montré des progrès constants depuis et ont sur le papier largement le talent pour faire fonctionner ensemble leurs individualités. Toujours sur le papier, ils ont de quoi disputer à Immortals le titre de meilleure équipe nord-américaine. Et comme ils n'affrontent ces derniers que lors de la toute dernière semaine de la saison régulière, ils ont tout le temps de fourbir leurs armes.
 

UNE SUPRÉMATIE DANGEREUSE ?

Sauf que d'ici là les nouveaux rois des LCS NA auront aussi le temps de progresser et qu'ils n'ont visiblement pas l'intention de relâcher la pression. Les joueurs se cachent de moins en moins de vouloir égaler le record de Fnatic et terminer une saison régulière de LCS sans perdre le moindre match. Reignover n'hésite d'ailleurs pas à comparer les deux situations. 
 
« QUAND NOUS JOUIONS CHEZ FNATIC, MÊME QUAND NOUS ÉTIONS DERRIÈRE, IL N'Y AVAIT PAS UN MOMENT OÙ JE PENSAIS QUE JE RISQUAIS DE PERDRE LA PARTIE. J'AI LA MÊME SENSATION ICI EN NA. »
YEU-JIN « REIGNOVER » KIM
Mais cette confiance et cette supériorité manifeste ne risquent-elles pas de devenir le principal problème d'Immortals ? Cette équipe a de quoi viser bien plus haut que l'Amérique du Nord, c'est une certitude. Mais à l'instar de Cloud 9 en saison 3, leur absence de difficultés dans leur région ne leur apprend pas à réagir en cas de défaite. Ça peut leur coûter très cher, surtout face aux meilleures équipes du monde.

Source : Les Immortals portent bien leur nom


Amendair - 2016-02-23 14:40:18

A propos de l'auteur

Soutenez Arcana Gaming grâce aux abonnements

Chaque abonné soutient le travail et l'indépendance de notre rédaction en plus de bénéficier d'avantages exclusifs.
Soutenez Arcana Gaming, devenez membre premium dès aujourd'hui ! JE M'ABONNE !

Commentaires

commentaires propulsés par Disqus