Guide de la jungle pour les débutants : League of Legends

Guide de la jungle pour les débutants : League of Legends
La jungle est un territoire qui vous a toujours effrayé ? Suivez le guide !

Etre tranquillement sur sa voie à massacrer des sbires c’est sympa, ça détend. Sauf quand ce grossier personnage qu’est le jungler vous saute dessus par derrière. Pourtant en un contre un vous n’auriez eu aucun mal à vous débarrasser de votre adversaire, c’est sûr ! C’est là, d’un coup, devant votre écran gris que vient la révélation : vous allez devenir jungler. À vous la liberté de se promener partout sur la carte, à vous de profiter de l’absence de balises et de dicter le cours du jeu. Mais comment faire ?
 
Pour commencer il faut vous renseigner sur les créatures qui peuplent la jungle ... Ceci étant fait, il vous faut maintenant quelques champions adaptés à votre nouveau rôle. Des personnages capables de se débarrasser des monstres de la jungle sans perdre trop de vie, surtout en début de partie, qui se déplacent assez rapidement pour traverser la carte sans perdre de temps et surtout qui disposent d’une bonne capacité à engager rapidement le combat, histoire de ne pas rater lamentablement vos premiers ganks.
 

DES CHAMPIONS POUR BIEN DÉBUTER

Elise, la reine araignée

Elise : incontestable maîtresse de la jungle au niveau compétitif, la reine araignée est aussi très efficace en file individuelle. Le personnage nécessite quelques parties de prise en main avant de pouvoir la jouer en partie classée mais le jeu en vaut la chandelle. Champion métamorphe, ses formes humaines et araignées lui donnent un large éventail de talents qui peuvent tous être utiles dans la jungle. Pour bien commencer, il est conseillé de mettre un point dans son Z au niveau 1. Ce qui permet d’infliger des premiers dégâts au monstre attaqué à l’aide de l’araignée explosive puis de passer immédiatement en forme arachnide pour non seulement récupérer des points de vie avec ses attaques de base – en profitant de son passif – mais aussi et surtout de laisser ses petites araignées encaisser une partie des attaques de votre cible. Vous pourrez ainsi compléter sans trop de risque votre premier tour de la jungle.  Votre E et votre A seront eux essentiels pour les ganks. En forme humaine le premier vous offre un contrôle très efficace, tandis qu’à l’état d’araignée il sert à la fois à engager le combat et à s’enfuir le cas échéant. Le deuxième est votre principale source de dégâts en tant qu’humaine et aide à achever un ennemi blessé une fois transformée. 
 
Fiddlesticks : l'épouvantail de la ligue, au sens propre, est un champion qui ne nécessite pas de mécaniques particulièrement complexes et qui permet pourtant de faire régner la terreur depuis sa jungle.  Comme l'explique Alexandre « Narkuss » Mege, jungler et streamer de haut-élo spécialiste de ce champion, « il a deux sorts excellents.  Son E est un contrôle très long qui peut rendre fou l'adversaire, tandis qu'avec son ulti on peux tuer toute une équipe ennemie, puisqu'il fait énormément de dégâts de zone ».  D'accord, mais comment ? Toute la puissance du Faucheur est concentrée autour de son R. En conséquence il est conseillé de ganker dès que celui-ci est disponible et à chaque fois qu'il redevient activable par la suite. Avec Fiddlesticks, « il est assez facile d'avoir un impact énorme sur la partie. Dès qu'on a atteint son niveau 6, on peux tuer un adversaire toutes les quatre-vingt dix secondes, toutes les deux minutes au pire » explique Narkuss. Malgré tout, Fiddlesticks n'est pas invincible. Beaucoup de champions ont la capacité de le sortir de la zone de combat, comme par exemple Alistar ou Tristana. C'est pour ça qu'il est nécessaire avec lui de savoir quand achever soi même les ennemis et quand laisser les tués à ses coéquipiers mieux armés, toujours en fonction de la composition adverse. Enfin, ne jamais oublier de finir vite son Zhonya avec le champion, puisque c'est l'objet qui vous permettra de rester en vie après avoir utilisé votre ultime au milieu de la mêlée. 
 
"Ceux qui disent que seule la peur est à craindre n'ont pas encore eu affaire aux corbeaux."
 
Maître Yi : souvent détesté, parfois adulé, voilà un sabreur qui ne laisse pas indifférent. Champion pour les nuls la fine lame Wuju ? Pas vraiment, mais champion accessible aux débutants oui, sans aucun doute. Et ça tombe bien ! Au contraire de Fiddlesticks, Maître Yi n'a pas de moment clairement défini pour attaquer ses ennemis. Comme Shyvana, entre autres, c'est un champion qui a tout intérêt à rester dans sa jungle à découper des monstres en fine lamelle tout en surveillant la carte du coin de l'oeil.  Le champion est très sensible au contrôle mais si vous choisissez le bon moment pour attaquer, que ce soit en gank ou en counter-gank – c'est-à-dire attendre l'arrivée du jungler ennemi sur une voie pour le surprendre avec un deux contre deux imprévu et mortel – vos dégâts sont largement suffisants pour faire un carnage. D'ailleurs les blessures infligées par le champion ne font que croître avec le temps. Ce champion a besoin d'avoir quelques niveaux et quelques objets dans sa besace pour révéler toute sa puissance, mais il fait partie des véritables monstres de la ligue une fois la partie bien avancée. Il nécessite néanmoins une bonne vision de jeu.  Ses ganks sont facilement repérables et il vaut mieux attendre que la cible ait utilisé ses sorts de contrôle avant de rentrer dans le combat. Néanmoins, si vous y parvenez, à vous le massacre de pauvres champions innocents. 
 

TOUT EST UNE QUESTION DE TIMING : QUAND SORTIR DE LA JUNGLE ?

Maintenant que vous avez plusieurs champions dans votre poche, en avant vers la victoire, les LP et demain le monde ! Sauf que ça a l'air compliqué tout ça et vous vous demandez quand intervenir. En fait, comme l'indique Narkuss : « ça dépend du champion. Avec un personnage qui dispose d'une grande force de gank comme Fiddlesticks, mais aussi Nocturne ou Amumu, dès que votre ultime est disponible il faut y aller. » Le but est d'être présent au maximum sur les voies de vos alliés, afin de maximiser l'efficacité de votre sort le plus puissant, qui doit dans l'absolu être utilisé à chaque fois qu'il sort de son délai de récupération.  Au contraire, « avec des champions plutôt axé sur le farm, l vaut mieux rester dans sa jungle jusqu'au moment où une opportunité se présente sur l'une des voies », comme vous en faites l'expérience avec Maître Yi. Et Elise dans tout ça ? C'est l'exception à la règle.  Comme Rek'sai et quelques autres, elle n'a pas besoin de son ultime pour agir et peut donc théoriquement engager des escarmouches à n'importe quel instant de la partie. C'est ce qui rend ces champions particulièrement forts au niveau compétitif, mais aussi dans votre partie de file individuelle. 
 

VERS OÙ SE DIRIGER ?

Le carapateur donne de l'expérience, de la vitesse de déplacement et la vision !
Voilà pour le quand, mais qui attaquer ? Une fois encore, tout se décide en fonction de la partie. Jungler est sans doute le rôle qui nécessite le plus d'être attentif à tous les détails de l'action. Il s'agit à chaque instant de connaître la position des adversaires, leur état de santé et de réunir le maximum d'informations avant de prendre une décision. Par exemple, conseille Narkuss, « il est super important de regarder l'inventaire d'un ennemi qui revient sur sa voie pour savoir s'il a acheté une balise de vision. » C'est d'ailleurs là toute la difficulté du poste. Savoir où sont les ennemis, est-ce qu'ils ont où non leur flash, si la vague de sbires va les aider ou au contraire vous être favorable, etc. Il est important d'avoir une bonne lecture de jeu pour déterminer quelle voie fait une cible facile et lequel de vos alliés bénéficie le plus de l'avantage qu'il obtient après l'une de vos interventions. 
 

COMMENT NE PAS SE RATER ?

D'accord, mais après avoir décidé où aller, comment réussir son gank, comment ne pas se faire repérer ? Là encore, la vision de jeu et la connaissance de la carte sont essentielles. Comme l'explique Narkuss : « C'est la vision de jeu qui fait que l'on sait par où passer. Sur chacune des trois voies, celle du haut, du milieu du bas, il y a trois ou quatre chemins possibles de gank et en général pas plus d'une ou deux balises pour en protéger les accès ». C'est à vous de deviner à partir des informations dont vous disposez quelle route donne le moins d'informations à votre adversaire, afin de le surprendre et de le tuer. Un véritable « jeu du chat et de la souris ».
 
Le Maître corbeau et ses trois corbins

 

À VOUS DE JOUER !

Jungle est donc un poste qu'il faut apprendre à maîtriser, mais qui se révèle extrêmement gratifiant après quelques parties. C'est l'un des rôles qui peuvent le plus déterminer le sort d'une partie en file individuelle. Pour Narkuss, qui prêche pour sa paroisse, c'est même « le rôle le plus intéressant en raison du nombre de choses à regarder en même temps, de son côté successions de petits paris » au sein d'une partie de League of Legends. Donc si la vision de jeu, la liberté de déplacement et l'impact sur les résultats sont des éléments qui vous séduisent, n'hésitez pas plus longtemps, ajoutez la maîtrise de la jungle à vos talents ! Et bien sur, ne vous retenez pas de nous dire en commentaire comment se passent vos premières parties en tant que jungler !


Amendair - 2016-02-18 15:48:50

A propos de l'auteur

Soutenez Arcana Gaming grâce aux abonnements

Chaque abonné soutient le travail et l'indépendance de notre rédaction en plus de bénéficier d'avantages exclusifs.
Soutenez Arcana Gaming, devenez membre premium dès aujourd'hui ! JE M'ABONNE !

Commentaires

commentaires propulsés par Disqus