Analyse des français aux LCS EU : League of Legends

Analyse des français aux LCS EU : League of Legends
La France n’a jamais été la nation la plus représentée aux LCS, mais force est de constater que les Français présents figurent parmi les meilleurs éléments de la compétition. Nous sommes maintenant presque à la moitié de la saison régulière et il est grand temps de mettre les projecteurs sur ces acteurs qui font notre fierté et portent nos couleurs !

SOAZ, LE VÉTÉRAN

Paul « sOAZ » Boyer est l’un des derniers vétérans de League of Legends encore en activité. Le Bordelais occupe la toplane depuis la création des champs de justice et ne semble pas sur le déclin. Après avoir traversé les âges, connu toutes les différentes façons d’appréhender le jeu et de disputer les compétitions, sOAZ a rempilé pour son 6e split de LCS. Il est désormais le seul vétéran en Europe à représenter la France, depuis que son compatriote et ancien coéquipier Bora « YellowStar » Kim a décidé de rejoindre les rangs de Team SoloMid outre-Atlantique. 
 
Ce début de saison est plus tumultueux que celui de l’an dernier pour son équipe Origen qui stagne à la 6e place provisoire au terme de la 4e semaine de compétition avec autant de défaites que de victoires, mais une chose est sûre : nous pouvons toujours compter sur lui.  Le demi-finaliste du Mondial nous a confirmé la confiance qu’il avait en l’avenir et, malgré ce faux départ, il compte bien rivaliser avec ses adversaires afin de conquérir les play-offs. Dans une méta très hétéroclite (tout particulièrement sur la toplane),  sOAZ peut se permettre de jouer des champions différents à — presque — chaque partie, ce qui convient très bien à son style de jeu.
« NOUS AVONS TOUJOURS ÉTÉ PLUS DANS LA RÉACTION QUE LES AUTRES ÉQUIPES, MAIS NOUS VOULONS Y REMÉDIER ET PRENDRE DAVANTAGE D'INITIATIVES »
SOAZ, TOPLANER D'ORIGEN


CABOCHARD ET SHAUNZ CHEZ VITALITY

Lucas « Cabochard » Simon-Meslet incarne à merveille la nouvelle génération de joueurs français. Le jeune Tourangeau a émergé en 2014 et a fait ses preuves l’année dernière malgré une saison compliquée pour son équipe. Alors qu’il n’y avait pas eu d’équipe française en compétition officielle depuis les against All authority de Tony « ShLaYa » Carmona et de Rim « Nono » Amanieu en 2013, 2016 a été marqué par l’arrivée de la structure Team Vitality dans laquelle Cabochard a logiquement trouvé sa place. Tout comme l’an passé, celui qui est surnommé « la Caboche » est coaché par son compatriote Kévin « Shaunz » Ghanbarzadeh. 
 
Une vraie complicité s’est créée entre le toplaner et le coach depuis Gambit Gaming
Cabochard est très apprécié par la communauté, que ce soit pour son stream survolté et bourré de talent, pour son style de jeu agressif de carry principal qui fait le spectacle (surtout quand il sélectionne Lucian top) ou pour sa tendance à faire des clins d’œil à la caméra. Cette année, son nouveau défi est d’apprendre à jouer différemment afin de devenir plus polyvalent et d’être ainsi plus utile à sa nouvelle équipe. Pour y arriver, il peut compter sur les conseils avisés de Shaunz, reconnu pour ses capacités d’analyse et de travail. Amenés à travailler ensemble depuis le Summer Split 2015 alors qu'ils portaient tous deux les couleurs de Gambit Gaming, les français ont su bâtir une relation de travail efficace. Nul doute que le moral est au beau fixe au sein de Vitality. 
 

STEEEEEEEEEEEEVE

Jamais deux sans trois, encore un toplaner ! Il faut dire que la France est particulièrement bien fournie à ce poste. Etienne « Steve » Michels est le dernier toplaner français à s’être dévoilé à ce poste en LCS puisqu’il a seulement rejoint le niveau professionnel il y a unsplit seulement. Dès le début, Steve a été bizuté, campé et abusé mais il a très vite fait ses armes et réussi à s’adapter au niveau imposé grâce à son mental d’acier qui lui permet de ne jamais perdre son sourire et sa bonne humeur. C’est sûrement ce trait de caractère qui a conquis le public berlinois, qui ne cesse désormais de scander son pseudo. 

Depuis le début de la saison, Steve semble s’être trouvé dans un style assez agressif. En 8 parties, il a joué 5 fois Fiora et a montré une bonne maîtrise de la Sublime bretteuse malgré les défaites de son équipe face à certaines des meilleures structures. La semaine dernière il a par exemple signé un score de 5/2/2 dans la défaite d’Elements face à H2K, une équipe du haut du tableau.  
 
Steve est un toplaner de talent et un joueur exemplaire
Steve est un toplaner de talent et un joueur exemplaire
 

EIKA, LE PETIT DERNIER

Parce que deux Français valent mieux qu’un, Steve a été rejoint cette année chez Elements par Jérémy « Eika » Valdenaire. Pour lui aussi, le baptême du feu a été mouvementé, mais il a réussi à montrer de belles choses, notamment avec Lux et Morgana. Son expérience antérieure se résume principalement à sa participation aux Challenger Series avec Gamers2. Avec le départ de nombreuxmidlaners cette année, de la place s’est libérée à ce poste en Europe, ce qui est de bonne augure pour Eika car il a de l’espace pour faire ses armes et acquérir l’expérience nécessaire afin d’atteindre son plein potentiel. Il est encore trop tôt pour se prononcer afin de prédire le succès de ce joueur, mais les prochaines semaines devraient nous en apprendre plus.
 

STEEELBACK, LA RÉVÉLATION

Steeelback fait un retour triomphant en EuropeSteeelback fait un retour triomphant en Europe
Après avoir très agréablement surpris lors de son arrivée en LCS il y a un an aux côtés de YellowStar chez Fnatic, Pierre « Steeelback » Medjaldi s’était exilé en Amérique du Nord pour y tenter sa chance après avoir été écarté suite au Mid-Season Invitational. Mais cette année, le carry AD a totalement déjoué la critique en s’imposant comme l’un des tous meilleurs à son poste, jusqu’à obtenir le titre de MVP (meilleur joueur) de la semaine dernière. Le Français montre de quel bois il se chauffe après avoir pris du recul sur son jeu et éliminé les principaux défauts de son jeu. Les champions du moment comme Ezreal semblent correspondre à son style de jeu. 
 
EN CETTE 5E SEMAINE DE COMPÉTITION, STEEELBACK EST LE JOUEUR AYANT LE MEILLEUR KDA DE TOUT LES TEMPS DANS LES LCS EU AVEC LE SCORE DE 8,85.
 

Somme toute, la France peut se targuer d’avoir des joueurs talentueux dont la plupart sont novices sur la scène compétitive. À l’avenir, peut-être que nous serons la nation la plus représenté en Europe ! Ce qui était hier une utopie semble aujourd’hui un rêve accessible avec l’émergence de joueurs comme le carry AD Steven « Hans sama » Liv dont l’aisance technique est aussi impressionnante que son jeune âge ou de Charly « Djoko » Guillard, jungler qui a effectué un remplacement convaincant pour Unicorns of Love il y a peu. La qualification de leur équipe Millenium aux Challenger Series pourrait amener d’autres équipes françaises à se projeter et à s’investir davantage. N’oublions pas que des joueurs comme Jean-Victor « Loulex » Burgevin ou Hugo « Dioud » Padioleau pourraient également faire leur retour !  

Source : LES TALENTS FRANÇAIS DES EU LCS


Amendair - 2016-02-11 14:30:06

A propos de l'auteur

Soutenez Arcana Gaming grâce aux abonnements

Chaque abonné soutient le travail et l'indépendance de notre rédaction en plus de bénéficier d'avantages exclusifs.
Soutenez Arcana Gaming, devenez membre premium dès aujourd'hui ! JE M'ABONNE !

Commentaires

commentaires propulsés par Disqus