LEAGUE OF LEGENDS : Steve, un talent 'made in france' aux LCS

LEAGUE OF LEGENDS : Steve, un talent "made in france" aux LCS
steveSteve, 19 ans et nouvel arrivant chez ROCCAT depuis le début du summer split est l'un des tout premiers joueurs de League of Legends. Retour sur le parcours du joueur français et sur ce qui l'a amené au plus haut niveau européen.

Un départ en trombe

Steve joue à League of Legends depuis les prémices du jeu  qui est aujourd'hui un des géants de l'e-sport. Dès la saison 1, il atteint le haut du classement et se classe dès la première semaine dans les 30 premiers joueurs sur le serveur américain, le seul opérationnel à ce moment là. Il migre vers le serveur européen dès sa mise en place et évolue en tant qu'ADC pendant deux ans avant de changer pour la toplane, où il joue encore aujourd'hui.
 

Devenir Pro, ce n'est pas de tout repos

Sur sa route vers les LCS, Steve trébuche à maintes reprises. Il échoue une première fois à se qualifier avec ESC Gaming Europe en 2013 et doit attendre la saison suivante pour bénéficier d'une seconde chance.
Avec son équipe éponyme (Steve Bakes Cookies), il accède aux Challenger Series et tente d'accéder au palier ultime des ligues compétitives une nouvelle fois. Ce sera pour lui un second échec, mais il ne s'arrêta pas pour autant.
sparta steve
En effet, un projet ambitieux a vu le jour, porté par HyrqBot qui a rassemblé les meilleurs joueurs français pour tenter la qualification. Steve rejoint les ThunderBot SPARTA en remplacement de Spontexx et s'illustre dans son rôle, permettant à l'équipe de remporter la LoL Pro League n°II et de finir seconde à l'ESL Pro Series France n°XIII. Les résultats seront cependant de courte durée et l'équipe décline inexorablement jusqu'à sa dissolution après l'échec successif aux deux tournois de qualification aux LCS : L'Expansion Tournament et les Challenger Series.
Steve reprend alors ses études et continue à jouer sans véritable espoir de grandeur pour Mashallah Gaming. Contre toute attente, les résultats sont excellents sur la scène française et la structure LDLC ne tarde pas à acquérir l'équipe.
steve ldlc
 
Avec ses coéquipiers, il finit à deux reprises sur le podium durant la saison 5 : à la Gamers Assembly et à la DreamHack Tours. En tant que pilier de la line-up LDLC, il ne tarde pas à se faire remarquer et engage les négociations avec ROCCAT. Après tant de déconvenues, notre frenchie y arrive enfin ; Il remplace Overpow chez ROCCAT et accède aux LCS. 
 

Des résultats en dents de scie

Il ne faut cependant pas crier victoire trop vite, car ROCCAT n'est pas en grande forme. L'équipe n'est plus que l'ombre d'elle même et peine à s'imposer sur la scène LCS. C'est le moment pour Steve de montrer qu'il mérite sa place et pour ROCCAT de renverser la vapeur ; Ils sont dangereusement près de la dernière place et la menace de la relégation pèse sur eux. On ne pourra qualifier son entrée de triomphante tant ses débuts ont été difficiles. Campé en permanence par ses adversaires qui semblent se faire un devoir de l'accueillir parmi les pros avec un défilé de visites rarement amicales sur sa lane, il finit la première semaine avec le plus grand nombre de morts tous joueurs confondus.
 
Difficile de le blâmer considérant l'acharnement dont il fait l'objet. C'est alors que l'on commence à voir la solidité du joueur français. Les adversaires se focalisent toujours sur lui, mais Steve ne meurt plus. Il est en retard sur son vis-à-vis, mais il ne lui donne pas plus que ce qu'il est obligé de laisser. Il trouve son utilité, même après les efforts combinés pour lui couper les vivres et sa prudence lui sauvera la mise de nombreuses fois, tout en faisant perdre leur temps aux adversaires les plus insistants.
Steve a su s'adapter en un temps record et a su réagir de la meilleure façon qui soit, et même si la pluspart du temps sa situation ne lui permet pas de faire d'actions tape-à-l'oeil, il montre qu'il mérite amplement sa place en LCS.

Il reste pourtant matière à s'inquiéter. ROCCAT, malgré une victoire contre Origen en semaine 3, semble ne pas arriver à trouver la stabilité. Un changement d'ADC n'est peut-être pas la meilleure décision possible pour une équipe qui semble encore se chercher une cohésion, une identité. Certains pourront attribuer les deux défaites pour le moins décevantes de la quatrième semaine à ce changement et l'on peut espérer qu'une semaine d'entraînement supplémentaire leur permettra de se remettre au niveau. Toujours
est il que la position de ROCCAT n'est pas des plus enviables et qu'il leur faudra se montrer sous un meilleur jour pour espérer rassurer les observateurs. 

Rendez-vous jeudi prochain pour prendre la température de l'équipe allemande après leur match face à Copenhagen Wolves.


Super Tahiti - 2015-06-24 04:59:15

A propos de l'auteur

Soutenez Arcana Gaming grâce aux abonnements

Chaque abonné soutient le travail et l'indépendance de notre rédaction en plus de bénéficier d'avantages exclusifs.
Soutenez Arcana Gaming, devenez membre premium dès aujourd'hui ! JE M'ABONNE !

Commentaires

commentaires propulsés par Disqus