League of Legends : Origen vs Fnatic, duel au sommet

League of Legends : Origen vs Fnatic, duel au sommet
Baptisée le "Match de la semaine" sur le stream officiel de lolesports, la rencontre était attendue par tous les spectateurs. L'affrontement entre les deux équipes les plus dominantes et sûrement les plus plébiscitées par les fans en ce Summer Split 2015.
D'un côté Fnatic, 6-0, que rien ne semble pouvoir arrêter et de l'autre Origen, 5-1, composée d'anciens membres Fnatic et qui malgré une erreur de parcours la semaine précédente affiche des performances remarquables.

bans ciblés, picks réfléchis

Le bras de fer commence dès la phase de bans : Origen décide de se focaliser sur Huni et c'est Rumble, Jayce et Ryze qu'ils rendent indisponibles. Fnatic quant à eux adoptent une stratégie inédite : Ils bannissent trois des meilleurs support du moment, à savoir Alistar, Thresh et Morgana.
Tous les Junglers et Midlaners sont alors ouverts et libres au pick. La bataille de la phasee de pick tournera donc principalement autour de la botlane et de la toplane.

First pick Origen : sOAZ choisit Hecarim, excellent duelliste et un des picks phares de Huni. Fnatic répond par Ekko ; Le nouveau champion est omniprésent et est lui aussi un excellent duelliste. Il bénéficie en outre d'un gros potentiel d'assassinat et peut se sortir de situation difficiles grâce à son ultime. Pour toutes ces raisons, il sera un pick déterminant de ce match.

Second pick Fnatic : Kalista, l'ADC incontournable du moment qui frôle les 100% de présence. Face à ce pick, Origen se doit de garder le choix de sa botlane secret pour s'adapter au choix de YellOwStaR, sans quoi la lane est presque perdue d'avance. C'est donc vers deux champions top tier du moment qu'ils se tournent : Gragas et Azir.

La réponse Fnatic peut alors paraître surprenante : Olaf et Janna sont deux champions à l'orientation opposée. L'un fonce tête la première dans l'équipe adverse pendant que l'autre renvoie les ennemis d'où ils viennent, Olaf risque donc de se retrouver seul. Cependant, en observant la composition Origen, on se rend compte que c'est exactement ce que cherche à faire Fnatic. Hecarim et Gragas, maîtres de l'engage, menacent Kalista, pierre angulaire de la composition Fnatic. Janna permet d'empêcher cette engage. Olaf quant à lui doit aller menacer les lignes arrières pour monopoliser l'attention et donner libre cours au DPS de Kalista.

Origen peut alors choisir sa botlane. Ce sera une Sivir pour Niels et une Annie pour Mithy. Le pick Sivir renforce l'efficacité de l'engage Origen et Annie pourra neutraliser Kalista si elle arrive à s'approcher suffisamment.

Dernier pick, Viktor est choisi pour Febiven. Grâce à un zoning et un burst surpuissants, il pourra punir quiconque décide de s'approcher un peu trop près de son ADC. Seule ombre au tableau : il pourrait avoir du mal à tenir la lane contre Azir.

Fnatic a une composition ADCentrique et Origen une composition à engage. Les deux équipes signent ici une phase de draft de qualité. Chacun a sa chance et la victoire se jouera en grande partie sur les talents individuels et collectifs des joueurs.
 
 

un spectacle à la hauteur des attentes

Le match tant attendu commence sur les chapeaux de roues avec une escarmouche niveau 1 qui fait utiliser leur flash à Huni et Amazing. Bien qu'aucun kill n'ait été pris, la perte du flash sur Ekko permet à Origen de mettre la pression sur la toplane avec un swap lane. Ce faisant, une tour est prise de chaque côté et Origen perd le premier Dragon contre un avantage d'expérience pour Hecarim. Ils ne parviendront malheureusement pas à l'utiliser à leur avantage, car Huni reste loin de toute menace et rattrappe son retard en farmant seul au bot.

À 5"30, la composition Fnatic passe à l'action. Reignover à l'engage, soutenu par Febiven, réussit à capter toute l'attention de ses adversaires ; À l'issue de la première phase de cet affrontement, Reignover survit, Gragas et Azir n'ont plus de mana et Annie n'a plus de stun. Ekko finit de neutraliser Annie en lui infligeant de lourds dégâts. La composition Origen a alors perdu tous ses atouts et Rekkles entre en scène. Protégé par la Janna YellOwStaR il tire parti de la puissance de Kalista et décime ses adversaires.
4 Kills dont le Premier Sang sont pris par Fnatic contre 2 pour Origen.
 

Par la suite, un jeu trop passif de xPeke permet à Febiven de décaler et l'écart entre les deux équipes se creuse peu à peu.

Origen tente de reprendre la main avec notamment un steal Dragon à 12"30. Fnatic arrive cependant à retourner la bataille à son avantage grâce aux excellentes mécaniques de Rekkles, YellOwStaR et Huni.


Le match prend un tournant décisif aux alentours de la 25ème minute, sur un catch de Sivir par Ekko. Le kill de la pierre angulaire de la coposition Origen permet aux Fnatic d'engager un Nashor, qu'ils sécurisent pendant que Origen tente de le contester. Plusieurs des joueurs Origen tombent sur cette action et les coéquipiers de YellOwStaR entament leur marche vers la victoire, objectif après objectif dans un style très propre.


Au terme de 41 minutes de jeu et malgré une lutte acharnée de leurs adversaires, Fnatic détruit le Nexus et remporte sa septième victoire du Split d'affilée, confortant ainsi sa place de leader indétrônable en LCS EU.

GAGNANT : FNATIC

Temps de jeu : 41"12
 
Bans
OG FNC
Rumble Alistar
Jayce Thresh
Ryze Morgana
 
Scores OG
sOAZ Hecarim 0-5-1
Amazing Gragas 0-4-4
xPeke Azir 0-3-4
Niels Sivir 6-3-0
Mithy Annie 0-4-5
Tours : 4
Kills : 6
Dragons : 2
Nashors : 0
Inhibiteurs : 0 
Gold Total : 60k
 
Scores FNC
Huni Ekko 5-3-4
Reignover Olaf 2-2-5
Febiven Viktor 4-1-9
Rekkles Kalista 8-0-9
YellOwStaR Janna 0-0-16
Tours : 10
Kills : 19
Dragons : 3
Nashors : 2
Inhibiteurs : 2
Gold Total : 76k
 


Super Tahiti - 2015-06-20 17:58:47

A propos de l'auteur

Soutenez Arcana Gaming grâce aux abonnements

Chaque abonné soutient le travail et l'indépendance de notre rédaction en plus de bénéficier d'avantages exclusifs.
Soutenez Arcana Gaming, devenez membre premium dès aujourd'hui ! JE M'ABONNE !

Commentaires

commentaires propulsés par Disqus