League of Legends : Récapitulatif des LCS Worlds 2014

League of Legends : Récapitulatif des LCS Worlds 2014
Le Mondial est bel et bien fini et le moment est venu pour notre dernier petit récapitulatif complet. Nous allons bien sûr revenir sur la finale entre Samsung White et le Star Horn Royal Club avant de revenir sur cette compétition de façon un peu plus générale.

Récapitulatif du Mondial 2014 (Source)

Le Mondial est bel et bien fini et le moment est venu pour notre dernier petit récapitulatif complet. Nous allons bien sûr revenir sur la finale entre Samsung White et le Star Horn Royal Club avant de revenir sur cette compétition de façon un peu plus générale.

Samsung White Vs SH Royal Club

Match 1

White avait décidé de rentrer dans cette finale de la meilleure façon possible avec notamment Maokai, Jayce, Twitch et Thresh de leur côté. La partie commence très fort avec un premier sang en faveur de White avant même que les sbires ne fassent leur apparition. Le reste de la game se passe de commentaires : DanDy est omniprésent, ce dernier va tout simplement ruiner les chances chinoises dans les 10 premières minutes. La suite appartient à PawN qui après un début de partie légèrement en retrait va venir mettre d’énormes douilles avec son Jayce. On vient à peine de passer la barre des 24 minutes quand SSW décide d’enfoncer complètement la base chinoise. Plus de 15k gold d’avance, 16-1 pour ce qui est des kills dans une game qui aura été une véritable correction.

Ce qu’il faut retenir : Samsung White n’appartient pas au même monde que les autres équipes. Ces derniers n’ont même pas forcé pour venir humilier le RC. DanDy et PawN ont été les hommes de cette première manche et visiblement on se dirige vers un scénario similaire à l’année dernière.

Match 2

White nous sort cette fois Rumble, Rengar et Talon. Jayce passe côté chinois, accompagné de Mundo, Kha’Zix, Corki et Thresh. Aucune des deux équipes ne parvient véritablement à imposer un rythme mais une fois que c’est lancé, ce n’est pas à moitié. En effet lors de l’action qui amènera le premier sang il y aura 9 kills et un ace en faveur de White, ou comment rattraper 10 minutes un peu ennuyeuses. La partie continuera sur cette lancée archi-mouvementée avec beaucoup de kills, un rythme plus qu’élevé et l’on pourra résumer la suite à une maxime : la chance sourit aux audacieux. White va en effet tenter énormément de choses avec une chance insolente. Même si le Royal Club montre un meilleur visage, White va exploiter toutes les erreurs du RC et Looper sera absolument partout dans cette partie. Les Coréens prendront ensuite le temps d’asseoir leur avantage et viendront achever le RC au bout de 29 minutes de partie sur un score de 26-8.

Ce qu’il faut retenir : Que le Royal Club est capable de montrer de belles choses mais qu’ils n’arrivent pas à concrétiser. De l’autre côté Looper a été l’homme de ce match et son Rumble a été tout simplement stratosphérique. Si je devais vous conseiller de voir une partie de cette finale c’est bien ce match. Quand on voit la domination des Coréens il n’y a aucune doute sur la direction que va prendre la troisième manche.

Match 3

Rammus ! Oui, nous retrouvons Rammus dans ce Mondial entre les mains d’InSec. De l’autre côté Looper nous re-proposait son Singed aux côtés de Jarvan IV, Fizz, Twitch et Thresh. De manière surprenant la partie va rapidement tourner à l’avantage du Royal Club. Cola impose un énorme rythme à la partie et permet aux siens de prendre une bonne avance même si ces derniers vont se relâcher au fur et à mesure que la partie avance. Cependant Cola est véritablement en état de transe et ce dernier va permettre à ses équipiers de recreuser l’écart. Même si l’avance est loin d’être comparable aux deux autres parties c’est bel et bien le RC qui mène les débats. C’est au terme d’un dernier teamfight complètement désorganisé que les Chinois vont arriver a finalement enfoncer la base des SSW.

Ce qu’il faut retenir : Pratiquement 40 minutes de partie pour voir une victoire du Royal Club acquise dans une douleur totale. Ces derniers gagnent avec à peine 10k gold d’avance et n’ont que 5 petits kills d’avance. Cola a néanmoins montré du très bon jeu et avec son Maokai a sans doute été l’homme fort de cette partie.

Match 4

Looper nous sort Kassadin et l’on retrouve Rengar, Orianna, Corki et Janna. Côté Chinois : Ryze, Pantheon, Lulu, Tristana et Braum. La game ressemble étrangement à la précédente avec une grosse intensité dès le début de partie. Alors que le RC avait une légère avance ces derniers vont tenter un dive extrèmement risqué, concédant ainsi trois kills, un dragon… et la partie. Car oui, c’est tout simplement sur cette action qui paraissait anodine que le Star Horn RC va perdre la partie. Snowball complètement insensé de la part de PawN et compagnie et ces derniers vont nous faire un remake de la première partie : victoire écrasante et humiliation des chinois en 22 petites minutes, sur un score de 19-5.

Ce qu’il faut retenir : White décide de se reprendre et les chinois se retrouvent tout simplement dépassés. La maîtrise est telle qu’on se demande comment ces derniers ont pu perdre une manche.

Samsung White est donc bien sur le toit du monde et le plus intéressant sera maintenant de voir s’ils peuvent garder ce niveau. Je vous le rappelle une fois de plus mais c’est un détail important : chaque champion du monde n’est pas arrivé à se qualifier pour la compétition suivante. Les White seront-ils les premiers à défier cette règle ? Il y’a fort à parier que oui.

Champions: Ceux qui ont marqué le Mondial

Faisons maintenant un retour sur les champions qui auront marqué ce Mondial :

Botlane

Commençons donc par la duolane et plus précisément par le poste de Tireur. S’il y’a bien un champion que l’on a vu, c’est Lucian. Il a été présent dans 44 parties et a été ban 16 fois. Côté pourcentage de victoires, on est à peine au-dessus de 50% mais bel et bien dans le positif. Ce dernier semble être un choix de sûreté, car il se débrouille plutôt bien contre toutes sortes d’adversaires. Autre champion : Twitch. Mais pour ce dernier on peut séparer les statistiques en deux. D’un côté la fois où il a été choisi par une des équipes des Samsung et à côté, lorsque qu’il est apparu autre part. Côté Samsung c’est 13 victoires pour une seule défaite. Les deux équipes ont montré une totale maîtrise de ce champion avec un Imp qui nous a notamment gratifié de superbes actions. Mais quand il est pris par d’autres équipes, on est très loin de ces chiffres.

Côté support la surprise de ce mondial c’est bel et bien Janna. On s’attendait à la voir, mais pas à ce point-là. Au final ça nous donne 17 victoires, 11 défaites et surtout un KDA moyen de 5.43. Gorilla (des NaJin White Shield) était connu pour sa maîtrise de ce champion mais force est de constater que les autres supports mondiaux savent également le manier avec dextérité. A côté de Janna, il y a bien sûr l’indéboulonnable Thresh : 44 apparitions (dont 24 victoires) et 19 bans. Thresh ou le support qui peut nous amener les plus beaux plays, reste une valeur plus que sûre sur la scène internationale.

Midlane

Le champion que l’on s’est délecté à voir : Orianna. 27 apparitions (un peu plus de 50% de victoires) mais seulement 5 petits bans. C’est un champion qui peut changer la donne sur une seule bonne action, surtout s’il est couplée à un champion qui a un profil similaire et c’est donc sans surprise qu’on la souvent vu. Il y’a un personnage que l’on attendait un peu moins : Jayce. On a quand même pu voir ce champion 12 fois (principalement choisi par PawN) et quand on voit le poke potentiel du champion et sa versatilité il est logique de le voir autant de fois. Pour finir : Yasuo, 10 victoires, 5 défaites et 15 fois banni. Que ce soit en phase de lane ou en teamfight, le samouraï reste une des valeurs sures du moment.

Toplane

Côté top nous avons aussi droit à une surprise en la personne de Rumble. Alors qu’on le voyait timidement ces derniers temps, il a explosé sur la scène mondiale : 25 apparitions, 13 victoires et 16 fois écarté. Que ce soit côté OMG ou Royal Club les joueurs nous ont montré de magnifiques actions avec ce dernier, et son ultime a plusieurs fois changé le cours des parties. Pour ce qui est des valeurs sûres il nous reste Ryze avec ses 70% de victoires, ses 34 apparitions et 31 bans. Et s’il y’a bien un joueur qui l’a magnifié c’est bel et bien Gogoing ! Un des autres personnages forts de la voie du haut : Maokai. Ecarté lors de 45 parties, on a quand même pu le voir 27 fois (58% de victoire) et nous avons pu voir que c’est sans le doute l'un des toplaners les plus forts. Mais le roi des bannis côté top, c'est bel et bien Alistar : présent sur 100 % des games, joué 5 fois pour 4 victoires, c'était bel et bien le champion à écarter lors de ce Mondial.

Jungle

Le champion que tout le monde attendait et qui a répondu présent : Rengar. 14 apparitions dont 12 victoires. À l’image de Twitch c’est tout simplement la valeur sûre côté Asiatique. On savait que côté LCS ce champion était impossible à jouer mais pour les autres régions c’est tout simplement le meilleur jungler actuel. C’est entre autre à travers ce personnage que l’on a pu voir les différences de niveaux entre certaines régions. Pour le reste, en plus des Kha’Zix ou Elise nous avons pu voir Lee Sin maintes et maintes fois : 24 victoires et 19 défaites. Puissant lors du début de partie, il peut ensuite changer la donne si le joueur qui l’a entre les mains sait exécuter le combo parfait !

Voilà donc pour ce qui est des champions que l’on a beaucoup vus lors ce Mondial 2014. Il ne nous reste maintenant plus qu’à attendre le début des différents championnats régionaux pour voir si les choix seront toujours les mêmes.

Un cadre extraordinaire

Mais le Mondial, ce n’est pas simplement 10 joueurs qui s’affrontent lors de différents matchs, c’est un show d’une ampleur exceptionnelle et il nous faut revenir sur quelques éléments qui ont fait de ce Mondial un événement extraordinaire.

Commençons déjà par le cadre ou pour être plus précis, les cadres. Le Mondial de cette année est donc passé par Taiwan, Singapour avant de finir en Corée ; d’abord à Busan avant de migrer vers Seoul. Les demi-finales se sont déroulées à l’Olympic Gymnastics Arena, lieu qui a notamment accueilli de prestigieuses compétitions sportives et que dire de la finale qui a pris place dans l’enceinte du Seoul World Cup Stadium construit pour la Coupe du Monde de football 2002, une enceinte sportive historique. Est-ce que le fait d’accueillir la finale d’une compétition eSportive peut faire de notre passion un vrai sport ? C’est en tout cas un grand pas de fait. Le stade s’est révélé être une place exceptionnelle pour un tel événement, la foule donnait l’impression d’être en communion avec les joueurs et le dispositif mis en place fut une franche réussite et c’est sans doute le début d’une nouvelle ère : le fait que l’eSport devienne tout simplement un sport comme tous les autres.

Et tant que nous y sommes, tentons une nouvelle comparaison. Si vous regardez le SuperBowl vous savez que des artistes de renommée internationale viennent faire le show pendant l’événement. Et voilà donc un nouveau point commun entre League of Legends et les « vrais » sports. Ce lien s’est fait grâce à Imagine Dragons, groupe de rock américain. Après avoir composé la chanson Warriors qui a servi de bande son à l’événement, le quatuor nous a gratifié de sa présence sur place. À la façon d’une manifestation sportive américaine de haut niveau nous avons donc eu droit à un concert d’Imagine Dragons qui nous ont offert un superbe tableau après la finale avec les White en fond qui fêtaient leur victoire pendant que le groupe enflammait la scène.

Il faut aussi parler de la cérémonie d’ouverture de ce Mondial. Si vous êtes un fan de League of Legends et que vous vibrez pour votre passion ces 11 minutes de show vous auront à coup sûr donné la chair de poule. Entre l’orchestre, les prestations artistiques et la présence de trois anciens champions du monde ce show a tout simplement été une réussite. Certains d’entre vous ne l’ont sans doute pas vu donc je n’en dévoilerai pas plus et je vous conseille donc vivement d’aller regarder ça dès que vous aurez fini de lire cet article. Ce n’est qu’un avis personnel, mais je trouve que ce show était largement au-dessus de celui de l’année précédente.
 


Bien sûr, nous n’avons pas encore les chiffres exacts que ce soit au niveau du pic maximum de spectateurs sur le stream ou du nombre de fans à avoir regardé la finale mais il ne fait aucun doute que les records de l’année précédente ont largement été explosés.

Ce Mondial apparait donc comme une énorme réussite. Nous avons découvert des joueurs, des champions inattendus ont été projetés sur le devant de la scène et le grand favori que tout le monde attendait a bel et bien remporté le plus gros titre pour ce qui est de League of Legends. Quand vous couplez ça à un stade de football historique et un groupe de musique mondialement connu, vous vous dites que l’eSport rentre dans une nouvelle dimension pour le plus grand bonheur de tout le monde.

Il n’y a plus qu’à attendre un an maintenant pour voir les meilleures équipes mondiales s’affronter à nouveau, et allez savoir, ce sera peut-être au Stade de France avec un superbe concert … de Kyo !

Vivement la saison 2015 !!!


Amendair - 2014-10-27 09:56:30

A propos de l'auteur

Soutenez Arcana Gaming grâce aux abonnements

Chaque abonné soutient le travail et l'indépendance de notre rédaction en plus de bénéficier d'avantages exclusifs.
Soutenez Arcana Gaming, devenez membre premium dès aujourd'hui ! JE M'ABONNE !

Commentaires

commentaires propulsés par Disqus